Trouvez un revendeur
près de chez vous
 
Professionnels : inscrivez-vous

L’option « feu-continu » d’un foyer



Le « feu continu » ou « passage de nuit » a été inventé pour répondre à une demande du consommateur : pouvoir faire perdurer la braise jusqu’au matin, comme un chauffage central.
Cependant, cette option de confort n’est pas sans présenter de sérieux inconvénients : le premier d’entre eux étant l’encrassement du foyer et de l’installation complète.
En effet, en condition normale, une flambée à une durée de vie de quelques heures seulement. Pour maintenir des braises une nuit complète, cela nécessite des conditions spéciales d’utilisation ; des conditions spéciales proscrites le plus souvent par les notices d’utilisation rédigées par les inventeurs mêmes du concept : le ralenti.
Le ralenti est la bête noire du foyer comme du poêle à bois. C’est le curseur qui permet de brider l’arrivée d’air du foyer et de priver ainsi partiellement le feu de son comburant : l’oxygène.

Que se passe-t-il alors?

Privée de comburant la bûche fume, charbonne, s’asphyxie, se consume plus qu’elle ne brûle, rejette des gaz toxiques et polluants, mais en aucun cas ne fournit de la chaleur. Il faut garder à l'esprit que si le feu n’est pas assez puissant pour chauffer les parois du foyer, il n'y aura pas de dégagement de chaleur. Alors, la question de son utilité se pose...
Le peu de chaleur dégagée par les braises va se perdre dans le conduit…un gâchis à tout point de vue.
Par ailleurs, la fumée va engendrer de la suie, voire du bistre. Résultat, le matin votre foyer est finalement éteint… et méconnaissable de saleté.

Il faut savoir que l’option « vitre propre » est conditionnée à une bonne arrivée d’air dirigée sur la vitre qui, balayée en permanence, empêche ainsi les fumées de s’accrocher sur la paroi. Si vous réduisez l’arrivée d’air générale, vous la réduisez aussi pour la vitre et l’encrassement est garanti.
C’est pourquoi il vaut mieux faire une bonne flambée le soir, quitte à un peu surchauffer la pièce (si on ne dort pas dedans bien entendu), et bénéficier d’une bonne inertie de chaleur qui va durer jusqu’au matin que de faire souffrir votre installation toute la nuit.
Si on peine à prendre du plaisir à allumer le feu le matin, mieux vaut s’orienter vers un chauffage automatique (poêle ou chaudière à granulé) : rallumer un feu dans un foyer encore chaud qui ne demande qu’à repartir, ne prend vraiment que quelques minutes avec (bien sûr) du bois de chauffage bien sec.

page précédente
2 / 3
page suivante

Besoin d'un devis pour votre cheminée ?

Page 1 : Formes, vitres et portes de foyers de cheminée
Page 2 : L’option « feu-continu » d’un foyer
Page 3 : Distribution de l’air chaud & «double combustion»
Services

4 devis gratuits pour votre cheminée calculez la puissance ideale de votre cheminée quel cheminée vous convient

Nos partenaires


Jotul Partenaire de Cheminee .Net
 
Un service du réseau
réseau chauffage au bois
(c) Tous droits réservés CanoP - Conditions générales & mentions

S'équiper
poelesabois.com
s'informer sur les appareils
de chauffage au bois ...
cheminee.net
s'informer sur les cheminées ...

s'approvisionner
bois-de-chauffage.net
trouver un vendeur de bois près de chez
vous et comparer ...
allobois.com
commander bois et granulés en ligne ...

entretenir
alloramonage.fr
Entretenir votre appareil ...